CARS 3 : découvrez dix faits étonnants sur le film

Cars 3 arrive sur les écrans belges le 26 juillet ! A cette occasion, découvrez dix faits étonnant sur le film.


4 – Les cinéastes ont ajouté quatre personnages au film qui ont été inspirés par des vraies légendes de NASCAR : Junior Johnson, Louise Smith, Wendell Scott et Henry « Smokey » Yunick.

5 – Cinq régions clés du sud-est des États-Unis ont été visitées pour explorer l’histoire des courses de stock-cars ainsi que l’esprit de compétition de la région. Parmi ces régions se trouvent Charlotte, en Caroline du Nord, puisque les cinéastes ont passé du temps au musée NASCAR, au Charlotte Motor Speedway, au Hendrick Motorsport, au garage du consultant Ray Evernham et à la maison de la célèbre voix de Humpy Wheeler ; ils ont aussi visité North Wilkesboro Speedway ; l’Occoneechee State Park et Speedway ; au Daytona ils ont vu le Daytona Superspeedway, le Daytona Beach (où se sont déroulées les premières courses), mais aussi le musée Daytona 500 ; et le Sonoma Speedway, où les cinéastes ont été invités à conduire avec des pilotes de course professionnels.

25 – Plus de deux douzaines de personnages participent au démolition du Super Huit, y compris T-Bone, une voiture dont l’état s’améliore – temporairement – lorsqu’elle est percutée ; Superfly, qui prend l’air ; Cab, le taxi qui ne prend aucun passager ; et Jimbo, le pick-up.

26 – « Cars 3 » est attendu dans les salles belges le 26 juillet 2017.

95 – Flash McQueen porte toujours haut les couleurs de son n°95 avec ses dessins de foudre. Ces graphismes sont une fusion de son look de « Cars » en 2006 et de celui de « Cars 2 » en 2011.

616 – « Cars 3 », c’est une sale histoire. Et il s’avère que la saleté – en particulier la boue – n’est pas facile à réaliser en animation. Les artistes et les techniciens se sont associés pour assurer une texture parfaite, pas trop épaisse, pas trop mince. La perfection était importante parce que la boue, les éclaboussures, la poussière et le sable apparaissaient dans pas moins de 616 scènes.

656 – Cruz Ramirez est un personnage clé avec une histoire intrigante et émotionnellement forte. Afin de lui donner une pleine amplitude de mouvement et une vaste gamme d’expressions, les personnes responsables du rigging l’ont doté d’un total de 656 points de contrôle, soit 360 pour son corps et 296 pour son visage : la bouche, les lèvres, les dents et la langue à eux seuls représentent déjà 216 points de contrôle.

1949 – La légende NASCAR Louise Smith s’est inscrite dans l’histoire au cours de sa première course en 1949, où elle a conduit le nouveau coupé Ford de sa famille. Smith a inspiré le personnage de Louise Nash qui fait son entrée dans « Cars 3 ».

2015 – Wendell Scott de NASCAR, qui a inspiré le personnage de River Scott, a jouit d’une intronisation posthume dans le Temple de la renommée de NASCAR en 2015

60 000 – Le Render Farm qui a été utilisé pour produire « Cars 3 » gère plus de 60 000 noyaux. La mémoire a été améliorée récemment, ce qui porte la moyenne par noyau à 10 giga-octets, par rapport aux 4 giga-octets par noyau récemment utilisés pour le film « Inside Out ».