Festival Anima : pleins feux sur l’animation belge

Le festival Anima ouvre bientôt ses portes. Il aura lieu du 24 février au 5 mars, à Flagey et dans diverses salles de Flandre et Wallonie.

Outre la présentation de nombreuses productions internationales, Anima est aussi l’occasion de mettre en valeur un riche patrimoine national en matière de cinéma d’animation. Les programmes de courts métrages C’est du Belge sont le meilleur reflet de cette prolifération de talents. Tandis que les programmes C’est du Belge 1 et C’est du Belge 2 présenteront les films en compétition (respectivement films de professionnels et films d’étudiants), le C’est du Belge 3 proposera quant à lui des films en panorama. De nombreux réalisateurs seront présents à cette occasion.

En plus de cela, le public pourra découvrir deux compilations de courts métrages belges pour enfant. L’occasion de retrouver de nouvelles aventures de personnages déjà connus du jeune public: d’une part Cowboy, Cheval et Indien dans Panique tous courts, et de l’autre La Chouette du Cinéma dans Le Vent dans les roseaux.

Autre illustration du savoir-faire belge dans le domaine de la jeunesse: la réalisation en stop motion de la série Rintje, issue des studios malinois de Beast Animation et la participation du studio Walking The Dog sur le long métrage Richard the Storck. Des marionnettes utilisées pour la série Rintje seront d’ailleurs exposées dans le hall du Flagey. Le festival en profitera aussi pour rediffuser La Torture Rouge de Michael Dudok de Wit, dont le compositing, une partie des décors et de l’animation ont été confiés aux studios Dreamwall, basés à Charleroi.

Plus d’informations sur www.animalfestival.be