Rencontre avec le casting du film NOUS QUATRE

maxresdefaultA l’occasion de la sortie en salles du film NOUS QUATRE de Stéphane Hénocque, Cinecult a posé quelques questions au casting lors de l’avant-première Bruxelloise.

– Quel a été votre parcours et comment vous êtes-vous retrouvé dans le film ? 

Pierre Olivier : J’ai commencé les cours de théâtre en septembre 2011 dans une académie à Liège. Par la suite, j’ai fait quelques petites figurations, d’abord dans une pub puis dans un film qui nécessitait 2 semaines de tournage, c’était sur le film Populaire avec Romain Duris. C’est là que j’ai rencontré Stéphane Hénocque, il était aussi figurant. On est vite devenu copain, il m’a parlé du Carrefour des Comédiens à Liege et qu’il fallait que j’essaie. J’ai fini par gagné et je suis parti à Paris au Cours Florent en septembre 2012.

François Huberty : J’ai commencé avec des imitations d’humoristes dans plusieurs festivals et j’ai également fait du théâtre. C’est en 2010, aussi au Carrefour des Comédiens que j’ai rencontré Stéphane. J’ai fait quelques tournages dont un avec Justine Louis, puis Stéphane nous a contacté pour nous proposer le scénario qu’on a tout de suite accepté.

Justine Louis : Je suis allé au Cours Florent il y a 4 ans, deux années de théâtre puis deux années de cinéma. J’ai rencontré Stéphane par le biais d’un ami qu’on a en commun. J’ai fait des essais pour lui et un mois plus tard on tournait.

Florian Pâque : J’ai commencé à 11 ans mais c’est véritablement le Carrefour des Comédiens qui m’a lancé. C’est là aussi que j’ai rencontré Stéphane. En gagnant le concours, je suis parti au Cours Florent et pendant ces 3 années je suis rentré en classe libre.n4-13

– Stéphane, comment est né le projet ? 

J’avais envie de traiter le sujet de l’amitié qui est une sujet qui me touche. Quand j’ai rencontré Pierre, je savais qu’il serait mon personnage principal. Tout est parti de là, j’aime écrire pour quelqu’un. C’est avec une montée commune de travailler ensemble que le projet s’est construit et l’histoire s’est créée très naturellement.

– La musique a une place importante dans le film, quel en est votre rapport ? 

J’écris en musique. Toutes les scènes me viennent en musique et je savais que je voulais un style rock folk. Les musiques on été composées pour le film car j’aime les bandes originales très riches.

14215583_1151554734915027_991381259_o1
– Les personnages vous ressemblent-ils ? 

Pierre : Il y a peu de composition, par exemple Florian a changé sa voix. Sinon moi, j’ai pris 82 kilos pour le film (rires). En fait, je dirai que mon personnage, c’est moi en déprimé.

François : Je ne râle pas autant dans le vie, mon personnage est une gros râleur égoïste et je ne pense pas l’être. Par contre, j’ai mis beaucoup de moi dans les histoires que je raconte dans des scènes précises. Par exemple, quand on est sur les kayaks dans le film, c’est vraiment à l’endroit où j’allais avec ma famille.

Justine : Je ressemble beaucoup  à mon personnage mais j’ai poussé les curseurs en l’interprétant.  J’ai un caractère assez fort dans la vie.

Florian : Je suis sans doute celui qui ressemble le moins à son personnage. Par contre, je n’ai pas changé ma voix, lors du tournage, je parlais vraiment comme ça (rires). De tout le groupe je suis le plus intelligent et ça se voit dans le film (rires). Dans la réalité, je ne suis pas peureux ni hypocondriaque mais c’était plaisant de composer un personnage.

Stéphane : Les 4 se complètent et ne se ressemblent pas.14215634_1151552598248574_1621470655_o1

– Comment se passent les avant-premières ? 

Justine : Celle de Bruxelles est celle que j’attendais le plus et celle qui me fait le plus peur aussi.

Florian : On a l’impression que comme c’est dans la capitale, les professionnels seront plus présents mais je la prends comme les autres avant-premières.

maxresdefault
NOUS QUATRE – actuellement au cinéma